BTP, Transition numérique et BIM en 2017 - 2018 : Retours et Tendances Futures

Un article particulièrement intéressant sur les tendances BIM et transition numérique, paru sur le site Hexabim.

Lire l'article

 

Une nette tendance vers l’année de vraie mise en place du BIM en France, avec 2017 ressentie comme l’année de MATURITE du BIM. Le BIM n’est pas un outil, ça y est, le message est enfin passé, il s’agit d’une refonte des processus de travail, telle que le mode projet l’oblige … on va enfin apprendre à travailler correctement. La théorie laisse la place à la pratique.

 

L’article nous fait part de plusieurs tendances que l’on pourra manifestement observer durant l’année 2018 : Cloud et Mobilité, Forge, Data Analytics, VR/AR, Chantier digital et connecté, Générative design.

 

Le BIM suit le chemin exponentiel de l’émergence des nouvelles technologies. De nouvelles solutions numériques se sont associées à la démarche BIM l’associant à la robotique, au drone et à l’émergence de solutions toujours plus complètes de cloud.

Mobilité, Cloud, Data Analytics et Forge

 

 

Le BTP s’est largement ouvert aux solutions mobiles ces dernières années, la maquette numérique sort du cercle de l’entreprise et le projet suit les acteurs de la construction, tablettes, tablettes PC se sont démocratisées et servent d’armoires à plans, mais pas que…En effet, les solutions  cloud, notamment les plateformes collaboratives, se développent de façon fulgurante et se sont révélées être l’outil indispensable à la pratique du BIM puisqu’il privilégie le travail collaboratif et concentre en un endroit l’ensemble des données du projet. Des logiciel comme Forge (Autodesk) - qui sont des plateformes de développement de services -  sont de plus en plus utilisés car ils permettent la création de nouvelles application cloud ou bien l’amélioration de celles existantes.

L’analyse des data est aujourd’hui devenue indispensable, générant d’ailleurs de nouveaux métiers, les scientifiques des données permettent aujourd’hui de les utiliser pour atteindre des objectifs bien précis qui tendent toujours vers les gains de productivité et de temps dans l’étude de projets.

Plus de détail sur Forge dans cet article 

 

 

Generative Design

 

Le Generative Design s’annonce comme l’avenir de la création, appliqué pour le moment aux objets, il tend vers une utilisation dans le bâtiment. Il s’agit d’utiliser la capacité calculatoire de l’ordinateur pour lui attribuer les contraintes et objectifs d’un projet (le programme) afin de générer une proposition de solutions qui respecte les demandes.

Plus de détail sur le Generative Design

Vidéo sur le Generative Design

 

 

AR/VR

 

Les solutions de réalité virtuelle et réalité augmentée sont aujourd’hui partout. Largement sortie du contexte des jeux vidéo, les premières cibles, elles sont aujourd’hui une valeur ajoutée au BTP. Cette technologie entre pleinement dans les pratique de l’ensemble des acteurs du bâtiment avec pour chacun des utilisations et des cibles précises :

 

  • Maitre d’ouvrage : comprendre son projet et doper le commerce de celui-ci (présentation au client, visite virtuelle…)

  • Maitre d'œuvre : Communication avec MOA et avec les entreprises et les BET
  • Entreprises (chantier) : Visualisation sur site pour la géométrie du projet, l'état d'avancement, la correspondance entre état projeté et réalité sur site...
  • L'exploitant : Optimisation des opérations de maintenance

 

 Chantier digital et connecté

 

Le BIM est, on l’a compris, utile à chaque étape de la construction. Le potentiel de ce processus de projet, les outils qui lui sont associés ainsi que les gains générés sont entrés dans les esprits. L’objectif à ce jour est d’utiliser le BIM dans sa pleine exploitation et de remplir le chaînon manquant, à savoir son utilisation en phase chantier.

La mobilité dont fait preuve les données du bâtiment permet d’amener la maquette numérique sur le chantier. La communication interprofessionnelle en est dopée, le projet sort de son cadre classique en 2 dimensions pour se présenter en 3D aux acteurs qui ont parfois des difficultés à lire un plan. La préparation du chantier en est grandement simplifiée, les bénéfices sont clairement identifiables. De plus, l’émergence de solution logiciels ou d’application directement utilisable sur le chantier, de la méthode à la gestion des réserves modifie les pratiques pour les rendre plus efficaces et rapides. Les tablettes et smartphones sont les premiers supports de la maquette numérique sur le chantier, mais d’autres se préparent, toujours plus perfectionnées et toujours aussi mobile comme la cabane de chantier 2.0 de Itekube, utilisé par la société Vinci.

Détail sur le kiosque BIM chantier 

 

Mais en dehors des simple améliorations liées aux logiciels, la technologie se fait plus présentes, on entre dans une ère de chantier « robotisé » : imprimante 3D pour construire les bâtiments, les cobots (contraction de robot collaboratif) sont les futurs collègues de chantier, les exosquelettes nos assistants, les drones qui vont permettre l’accès à certaines zones qui étaient jusque-là difficile d’accès ou dangereuses vont améliorer le temps d’intervention, la précision des données mais aussi la sécurité sur le chantier. Ces drones aux multiples utilisations permettent de cartographier un site, de numériser un bâtiment, de contrôler la construction d’un autre… Tant de pratiques qui sont encore vouées à évoluer.

 

Plus de détail sur les cobots

Plus de détails sur les exosquelettes

 

Plus de détail sur les drones

Utilisation des drones dans la construction

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0