Les promoteurs immobiliers consolident leur démarche BIM

Si certains promoteurs immobiliers privés ont déjà adopté la maquette numérique – le BIM – cette nouvelle pratique nécessite certains ajustements pour se développer. Pourquoi ? Comment lever ces freins ? Quels sont les leviers proposés par la Fédération des Promoteurs Immobiliers (FPI) ? Philip Gibon, directeur technique de la FPI, nous répond.

En quoi le BIM intéresse-t-il les promoteurs immobiliers ?

 

Philip Gibon : Le BIM est une évidence, une évolution incontournable. Il permet une conception plus précise et donc un résultat plus qualitatif à tous les stades de l’opération. D’autant que les études -plus justes - donnent lieu à une meilleure estimation et une réduction des coûts.

 

Compte tenu de ces avantages, la FPI s’est naturellement engagée sur cette voie. Nous participons à de nombreuses réunions sur le sujet comme celles du PTNB ou de Mediaconstruct, dont la FPI est membre.

Si une partie des promoteurs immobiliers que nous représentons est déjà largement investie dans la maquette numérique, il s’agit essentiellement des promoteurs nationaux (Bouygues Immobilier, Eiffage Immobilier, Vinci Immobilier, Nexity…), dans le cadre de leurs projets d’immobilier d’entreprise. La FPI œuvre actuellement à promouvoir cet outil auprès de tous ses adhérents, sur l’ensemble du territoire national pour l’ensemble de leur production.

 

A noter qu’aujourd’hui dans le secteur du logement collectif, les bailleurs sociaux sont en avance sur les promoteurs immobiliers privés. Et pour cause. D'une part, au-delà de la conception du projet, ils utilisent aussi le BIM pour la gestion des immeubles qu’ils gardent en patrimoine. D’autre part, ils sont "poussés" par les pouvoirs publics qui encouragent l'usage du BIM pour les marchés d'Etat, sans pour autant le rendre obligatoire. Les promoteurs, qui travaillent avec les bailleurs sociaux en leur vendant une partie de leurs logements neufs, doivent donc combler ce retard !

 

Cet article est une création originale de Mediaconstruct

 

Consulter la source de l'article