Les niveaux du BIM ou BIM Levels expliqués par NBS

Il règne en France beaucoup de confusion autour de l’explication des niveaux du BIM ou BIM Levels en langue anglaise. Afin de couper court à certaines contre-vérités énoncées en France, l'on vous propose un rappel au travers de la lecture de l’excellent site de NBS (National BIM Strategy) qui détaille les 3 principaux niveaux, le 1, 2 et 3, même si le niveau 0 qui s’apparente au CAD (CAO) existe aussi bel et bien.


Les niveaux du BIM expliqués

Le concept de «niveaux du BIM» (le «niveau de BIM 2 étant la norme au Royaume-Uni») est devenu la définition «acceptée» des critères nécessaires pour être considéré comme conforme au BIM dans les pays où le BIM est obligatoire.

Le gouvernement Britannique a reconnu que le processus de transformation de l'industrie de la construction vers un mode de travail collaboratif "complet" se ferait de manière progressive, avec des étapes distinctes et identifiables étant définies au sein de ce processus, sous la forme de «niveaux». Celles-ci ont été définies dans une plage allant de 0 à 3, et, bien qu'il y ait un débat sur le sens exact de chaque niveau, le concept général est le suivant  :

 

BIM Niveau 0

 

Dans sa forme la plus simple, le niveau 0 signifie effectivement qu’il n’y a aucune collaboration. Seule la CAO 2D est utilisée, principalement pour la production de l'information (RIBA plan of work 2013 étape 4). L’impression et le partage se font sur format papier ou électroniques imprimés, ou un mélange des deux. La majorité du secteur du BTP est déjà bien au-delà de cette étape (source: Rapport NBS BIM national 2014).

 

BIM Niveau 1

 

Celui-ci comprend généralement un mélange de CAO 3D pour la partie conception et de 2D pour le dessin de plans ayant une valeur règlementaire, juridique et de production de l'information. Les normes de CAO sont gérées sous la norme BS 1192: 2007, et le partage électronique des données est effectué à partir d'un système de gestion de données électronique (GED), souvent géré par l'entreprise de construction. Ceci est le niveau de fonctionnement de nombreuses entreprises le plus répandu actuellement, bien qu'il n'y ait pas de collaboration entre les différentes disciplines - chaque profession maintenant ses propres données.

 

BIM Niveau 2

 

Il se distingue par la mise en place du processus de travail collaboratif - toutes les parties prenantes du projet utilisant leurs propres modèles de CAO 3D, mais ne travaillant pas nécessairement sur une maquette unique et partagée. La collaboration dépend de la façon dont l'information est échangée entre les différentes parties - et représente l’aspect central et essentiel de ce niveau. Les Informations du projet sont partagées sous un format de fichier commun, ce qui permet à toute organisation d’être en mesure de combiner ces données avec leurs propres données afin de réaliser un modèle BIM fédéré et central, et d'effectuer des requêtes sur cette maquette. Par conséquent, tout logiciel de CAO / BIM utilisé par chacune des parties doit être capable d'exporter vers l'un des formats de fichiers courants tels que le format IFC (Industry Foundation Classes) ou COBie (Construction Building Information Exchange). Cette méthode de travail a été définie comme objectif minimum par le gouvernement Britannique pour tous les projets dans le secteur public, d’ici à 2016.

 

BIM Niveau 3

 

Actuellement considéré comme le Saint Graal, le BIM Niveau 3 représente une pleine collaboration entre toutes les disciplines au travers d'un modèle unique de projet partagé sur un site centralisé. Toutes les parties peuvent accéder et modifier ce même modèle, et l'avantage qu’il en résulte est l’absence de risques d’informations contradictoires. Ce mode est aussi connu comme " openBIM ” (buildingSMART / Mediaconstruct), et la date définie par le gouvernement britannique pour les projets dans le secteur public est 2019.

 

Article publié sur BIM Autodesk 

Vous pouvez relire l’intégralité de l’article sur les niveaux de BIM en anglais ici sur le site de NBS.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0