Les professionnels diversement impliqués dans la démarche BIM

La maquette numérique est en marche mais la vitesse de progression diffère selon les professions : certains ont sauté le pas depuis longtemps alors que d'autres montrent encore des réticences. 


Veuillez retrouver ci-dessous les grands titres de l'article d'octobre du site d'information batiactu


BIM : trois lettres qui suscitent l'intérêt, la curiosité ou la méfiance. Evolution pour les uns, complication pour les autres, Batiactu s'est adressé aux professionnels afin de recueillir leur sentiment sur cette maquette numérique aux implications multiples. Selon une enquête réalisée entre le 26 mai et le 10 juin 2015 (voir encadré), si 92 % des maîtres d'œuvre ont déjà entendu parler du "Building Information Modeling", seuls 63 % des artisans et entreprises du bâtiment répondent également par l'affirmative. Un tiers des répondants avouent n'avoir que "quelques notions" sur le sujet, et 32 % des artisans confessent même ne pas connaître le BIM…

Raisonner sur l'ensemble du cycle de vie

Le BIM servirait notamment à anticiper les prises de décision et les problèmes rencontrés sur les chantiers, générant au passage des économies. Utiles à la gestion du patrimoine, les données sont appelées à prendre de la valeur au fil du temps. "Si l'on n'est pas dans une logique de coût global, on a tout faux !", martèle Pierre Mit, économiste de la construction et membre des comités du Plan Transition Numérique du Bâtiment (PTNB).

La France n'est pas en retard

Art_Line/Fotolia ©
Art_Line/Fotolia ©

La France ne serait pas en retard sur le sujet, par rapport à ses voisins européens, bien au contraire. L'ensemble des acteurs ont pris en main la problématique, notamment dans le cadre du PTNB. "Il y a une politique du 'BIM pour tous', quelle que soit la taille des acteurs ou celle des projets", promet Pierre Mit, qui estime que le pays se donne des moyens mais n'impose rien. Le spécialiste admet toutefois qu'il est difficile de faire bouger les choses, du fait de procédures et démarches administratives parfois trop longues

Et les industriels dans tout ça ?

Michel Droin, représentant la FFB au PTNB, déclare : "Pour les artisans et les entreprises du bâtiment, le BIM c'est un peu un mythe. Il n'était connu que d'un petit nombre d'initiés au début. Mais depuis un an, c'est l'avalanche médiatique. Et la très grande majorité des gens ne sait pas où ça commence et où ça finit…". Lui aussi insiste sur la nécessité d'impliquer l'ensemble des acteurs de la filière : "Il va falloir travailler davantage ensemble qu'auparavant. Toute la chaîne a l'opportunité de s'améliorer, d'être plus précise". 


Lire l'article complet sur le site batiactu

Écrire commentaire

Commentaires : 0