SNI : une démarche ambitieuse et structurée en BIM pour la gestion du patrimoine

Plusieurs expérimentations du BIM ont vu le jour au sein du groupe SNI, opérateur immobilier global, filiale immobilière de la Caisse des Dépôts.


Le premier bailleur de France avec 340 000 logements gérés s’est naturellement tourné vers le BIM avec pour objectif d’optimiser ses missions en matière de gestion du patrimoine.

Il y a 3 ans, le groupe SNI a engagé un plan stratégique numérique (PSN) afin de lancer plusieurs projets de transformation digitale, mais aussi pour développer et installer une vraie culture de l’innovation chez ses collaborateurs. « Le BIM, par sa double composante (démarche collaborative autour d’une technologie du numérique), apparaissait comme un outil à fort potentiel pour notre activité de gestionnaire de patrimoine, de la construction/réhabilitation à la maintenance », explique Paul Ponzio, responsable du Pôle Numérique du groupe SNI. En contribuant à la mise à niveau et à l’amélioration durable de la connaissance du patrimoine, le BIM répond à la nécessité d’optimisation de la maintenance, au cœur des préoccupations de tout gestionnaire de patrimoine.


Tester et accroître l’interopérabilité du système d’information autour du BIM 


Intégrés dans cette démarche globale, les projets d’expérimentation du BIM ont réellement débuté cette année. « Nous disposons déjà du logiciel Abyla, développé par Labeo. Il nous permet d’exploiter les plans vectoriels de notre patrimoine via une représentation en 2,5D. A ce jour, nous gérons dans l’outil plus de 17 millions de m2 de bâtiments et 15 millions de m2 de terrains saisis. Bien qu’Abyla ne s’appuie pas nativement sur la norme IFC, nous pouvons considérer que nous pratiquons déjà du BIM de gestion. Une des questions principales qui se posait était donc de mesurer la capacité d’Abyla, et plus globalement, de notre système d’information, à échanger des données numériques patrimoniales avec d’autres outils de BIM, notamment dans le cadre de réhabilitations ou de constructions neuves », continue Paul Ponzio.


Construire une charte IFC en collaboration avec les partenaires de la construction

Copyright visuels : Groupe SNI
Copyright visuels : Groupe SNI

« En ce qui concerne la construction, nous travaillons actuellement avec le constructeur Bouygues Bâtiment Sud Est autour de l’intégration dans Abyla d’une maquette numérique », indique Anne Guinard, chargée d’études du groupe SNI. L’enjeu est de mettre au point, à l’issue de ce projet, une charte IFC à destination des partenaires du Groupe (maîtrises d’œuvre, constructeurs…) conciliant au maximum les usages des différents acteurs. « En effet, ces usages ne convergent pas toujours, poursuit Anne Guinard, en citant le cas des niveaux finis et bruts, utilisés par Bouygues Bâtiment Sud Est dans la maquette du projet, là où Abyla n’attend qu’un seul niveau d’étage. La charte IFC se doit également d’être évolutive pour intégrer les besoins fonctionnels futurs ».


Lire la suite de l'article


Écrire commentaire

Commentaires : 0