A Bordeaux, promoteurs, CSTB et Euratlantique signent pour la ville intelligente


 

Le maître d’ouvrage Bordeaux Euratlantique, le CSTB et la Fédération des Promoteurs immobiliers ont signé lors du congrès de la FPI un accord de collaboration en vue de généraliser le BIM sur un secteur clé du Belvédère.


 

Si l’on en croit les professionnels, la maquette numérique (BIM) doit pouvoir les aider à concevoir de nouveaux quartiers, évolutifs et dont les bâtiments sont plus intégrés à leur environnement urbain. Convaincu qu’il s’agit là d’une nouvelle étape de la ville intelligente, le nouveau directeur de l’Établissement public d’aménagement Euratlantique Stéphan de Faÿ veut aller vite et bien dans ce bout de ville nouvelle ou renouvelée qu’est l’opération d’intérêt national. Notamment expérimenter les nouveaux modes de construction innovants sur le quartier du Belvédère, en face du pont Saint-Jean, en rive droite de la Garonne. Et il s’engage pour expérimenter, avec les promoteurs, et les conseils éclairés du CSTB, tout ce qui peut rendre la ville intelligente.

 

Utopie ? Pas seulement : l’Epa ne vient-elle pas de lancer une plateforme collaborative pour définir avec les entreprises du BTP et les architectes quels sont leurs besoins logistiques et quels services pourraient être mutualisés sur le quartier Saint-Jean Belcier. L’Epa a mis à disposition des terrains, où les entreprises pourront développer des offres de services, encore à définir (stockage, location de matériel TP, base logistique), pour aller vite dans l’acte de construire ce quartier en mutation.

 

En écho, les promoteurs réunis en congrès à Bordeaux les 24 et 25 juin dernier l’ont réaffirmé haut et clair à la ministre du Logement, Sylvia Pinel : il faut que les terrains utilisables sortent au plus vite, car au rythme où les permis de construire reprennent, la pénurie guette.

 

Il s’agit donc pour les trois signataires, Stéphan de Faÿ, directeur général de Bordeaux-Euratlantique, Etienne Crépon, président du centre scientifique et technique du bâtiment – CSTB et François Payelle, alors président de la FPI (remplacé juste après le congrès par Alexandra François-Cuxac), de trouver et déployer « démarches et outils numériques innovants sur plusieurs projets de l’OIN Bordeaux-Euratlantique ».

 

Parmi les innovations majeures attendues : « la mise en place de la représentation technique -les parois, les couleurs mais aussi les câbles, les tuyaux- de la ville et de ses bâtiments grâce à une maquette numérique à plusieurs échelles (BIM, bâtiment et CIM, ville) ».


 

 

 

Lire la suite de l'article

 

Source : Le Moniteur

Écrire commentaire

Commentaires : 0