Qu'est-ce-que le BIM ?


Maquette numérique, BIM ou openBim : à chacun sa définition et ses avantages. Explications et passage en revue des différents atouts de changer de méthode de travail en passant de la maquette numérique à l'openBIM.

 

 

MN, BIM et OPENBIM : définitions

 

  • « Building Information Model » ou « Modèle d’informations de construction » ou « Maquette numérique » (MN) : la représentation numérique des caractéristiques physiques et fonctionnelles d’un bâtiment. Comme tel, il sert de ressource de la connaissance partagée des informations sur le bâtiment, et forme une base fiable pour prendre des décisions au cours de sa vie dès la création. C’est aussi une représentation 3D qui va plus loin que la simple modélisation d’un bâtiment. C’est une sorte de base de données techniques, un ensemble structuré d’informations sur un bâtiment, existant ou en projet. il s’agit d’une base de données standardisée, partagée, capable de contenir toutes les informations techniques de l’ouvrage bâti, depuis la conception jusqu’à l’exploitation. Elle contient les objets composant le bâtiment, leurs caractéristiques et les relations entre ces objets. Ainsi, la composition détaillée d’un mur, la localisation d’un équipement ou d’un élément de mobilier dans une pièce, font partie du BIM. Ces informations complètent la description purement géométrique de la forme du bâtiment produites par certains logiciels.
  • « Building Information Modelling » : un processus métier de génération et d'exploitation des données du bâtiment pour concevoir, construire et exploiter le bâtiment lors de son cycle de vie. Dans ce cadre le BIM est un process d’échanges autour de maquettes numériques dans un esprit de travail collaboratif interne à une entreprise ou interprofessionnel.
  • Le BIM-IFC, le BIM ouvert, le BIM libre ou encore le BIM non propriétaire sont des synonymes d’openBIM. Une fois qu’une personne utilise un logiciel BIM, les échanges entre logiciels métiers en découlent naturellement. Le standard IFC en est le socle puisqu’il permet l’interopérabilité entre applications. L’openBIM est ainsi un système transparent, grâce à des flux de travail ouverts qui permettent aux membres du projet de participer, quels que soient les outils logiciels qu'ils utilisent. L’openBIM est l’initiative de buildingSMART international (BSI).

 

Il existe différentes échelles de la maquette numérique, allant de la ville au X-BIM, c’est-à-dire le niveau de détail des systèmes constructifs. Composante des territoires numériques, le BIM est plus qu’une représentation virtuelle : outil d’information puissant, il aide à la prise de décision en termes d’aménagements (simulations du trafic, de la pollution de l’air, de l’éclairage urbain, des ondes électromagnétiques, du potentiel photovoltaïque, de l’implantation d’un bâtiment…). C’est pourquoi, le BIM ne concerne pas que le bâtiment mais aussi les infrastructures.

 

 

 

Monter des projets en maquette numérique : déjà des avantages

 

  • Repérez et éliminez les coûteux problèmes de conception avant même que la construction commence.
  • Optimisez l’utilisation de l’énergie, de l’eau, des matériaux et du territoire en misant sur des analyses énergétiques et environnementales à la fois intégrées et précises.
  • Examinez plusieurs scénarios dès le début du processus afin de prendre des décisions mieux éclairées.
  • Surveillez, gérez et améliorez le rendement à l’aide de modèles 3D interactifs.



Lire la suite de l'article

 

Source : Mediaconstruct

Écrire commentaire

Commentaires : 0